PARTI COMMUNISTE REVOLUTIONNAIRE VOLTAIQUE

Le parti de l'action révolutionnaire

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !



Pensée brève

La force du mouvement national est fonction du degré de participation à ce mouvement des vastes couches de la nation, du prolétariat et de la paysannerie.

La révolution prolétarienne et le renégat KAUTSKY

Editions en langues étrangères. PEKIN 1970 - Page34

Message de partis de la CIPOML au 2è Congrès du PCOT 2011

23 juillet 2011 --- Par APK, La Voie Démocratique (MAROC), PCE-ML, PCMLE, PCOF, PCRV, Plate-forme Communiste d’Italie, TDKP, TOUFAN

Version imprimable de cet article Version imprimable
[ télécharger l'article au format PDF ]

Message présenté par R. Marco

Chers camarades du Parti Communiste des Ouvriers de Tunisie (PCOT) Chers camarades des partis marxistes léninistes, des partis révolutionnaires, des partis et organisations démocratiques, anti impérialistes, ici présents.

A travers vous, chers camarades du PCOT, nous saluons la classe ouvrière, la jeunesse, la paysannerie, le peuple tunisien qui se sont dressés pour chasser le tyran et sa clique, qui ont fait lever le vent de la révolution dans votre pays, dans tout le Maghreb et au Moyen Orient.

Nous vous remercions de nous donner la parole depuis la tribune de votre deuxième congrès, le premier congrès de l’ère révolutionnaire et si vous le tenez aujourd’hui en plein jour, c’est que vous avez imposé votre présence dans la lutte, à travers l’engagement de tous vos militants, depuis des années, depuis les années de la dictature la plus sanguinaire, jusqu’aux mois de lutte pour son renversement. Et comme vous le dites sur vos banderoles, sur vos affiches, votre journal et vos tracts, il s’agit de mener cette révolution jusqu’au bout, jusqu’à la satisfaction des immenses exigences politiques et sociales de votre peuple. Oui, il faut pousser plus loin et jusqu’au bout ce processus révolutionnaire qui a mis en pleine lumière cette vérité historique, ce sont les peuples qui font avancer l’histoire. Et les peuples n’acceptent jamais de se plier à la dictature ; ils résistent, et quand les conditions sont réunies, ils se dressent et sont prêts à tous les sacrifices pour se libérer de l’arbitraire, de la domination, de l’exploitation.

Le processus révolutionnaire dans votre pays a alimenté et encouragé les autres peuples de la région à se soulever, pour se débarrasser des féroces dictatures qui les maintiennent sous la coupe de l’impérialisme. Toutes les révoltes et les mouvements de ce qui ont été appelés « le printemps des peuples arabes » n’ont pas la même force et ils n’aboutissent pas tous aux même résultats, mais une chose est sûre ; la domination de l’impérialisme est ébranlée dans cette région, partout les dictateurs tremblent et craignent que des mouvements se lèvent et disent « dégage » !

L’impérialisme a été surpris par le processus qui est parti de Tunisie et qui s’est propagé. Même les gouvernements des pays impérialistes les plus engagés dans le soutien au clan Ben Ali, ont été surpris. L’impérialisme français qui figure parmi les premières puissances impérialistes à avoir planté ses griffes en Tunisie, dont de très nombreux responsables politiques avaient des liens très étroits avec le clan au pouvoir en Tunisie, n’a rien vu venir et même, a tout fait pour essayer de sauver le régime Ben Ali. Cela, le peuple tunisien ne l’oubliera pas !

L’impérialisme a été surpris, mais il n’est pas prêt à lâcher prise, à renoncer aux matières premières, au pétrole, à l’eau, dont regorgent les pays du Maghreb et du Moyen Orient. Il veut garder le contrôle de cette zone stratégique, il veut maintenir et même renforcer sa présence militaire, notamment pour protéger son allié, l’Etat sioniste d’Israël. Un allié qui, une nouvelle fois, vient de faire la démonstration de sa politique ultra réactionnaire, de sa politique de répression contre le peuple palestinien, de la négation de ses droits nationaux, allant jusqu’à imposer un blocus ignoble au peuple palestinien de Gaza. Et cette fois ce sont les Etats de l’UE, notamment le gouvernement grec, qui ont joué le rôle de supplétif dans la politique de répression contre la « flottille pour Gaza ».

L’intervention militaire de la coalition impérialiste contre la Libye fait partie de la politique de maintien de son contrôle de la région. En instrumentalisant les aspirations du peuple libyen, qui veut, lui aussi, se débarrasser d’un régime qui l’opprime, l’impérialisme a lancé une guerre qui détruit le pays, dans le but de mettre en place un régime qui lui soit entièrement dévoué et qui lui permette de mettre la main sur toutes les richesses de ce pays, voisin de la Tunisie.

Chers camarades, chers amis

Nous avons dit que le vent de la révolution souffle dans les pays arabes : aujourd’hui, les peuples de cette région ont pris leur place dans le mouvement de lutte contre l’impérialisme, pour la libération nationale et sociale, qui soulève le continent latino-américain, qui soulève les peuples d’Afrique, qui fait se dresser la classe ouvrière et les masses populaires, la jeunesse des pays d’Europe qui refusent de payer la crise du système impérialiste.

Pour terminer, nous tenons à saluer une fois encore le PCOT, sa direction et tous ses militants, représentés ici, par vous, délégués à ce congrès.

Votre parti est un parti tenace, courageux, très courageux même, un parti qui a toujours fait preuve de lucidité politique et de fermeté idéologique, mêmes au moment les plus durs de la dictature et de la répression.

Les camarades du PCOT nous avaient dit depuis longtemps que le feu couvait, qu’il y aurait tôt ou tard une explosion sociale et ils s’y préparaient.

En tant que parti marxiste léniniste, votre parti est resté toujours fidèle à votre peuple, il a toujours lutté, même dans les conditions les plus difficiles, pour défendre les intérêts des travailleurs, pour défendre les droits démocratiques, et il a toujours travaillé à l’unité des forces politiques et sociales, pour combattre le régime de Ben Ali, pour présenter une alternative à la classe ouvrière, à la jeunesse, aux masses populaires.

Dans ce combat, votre direction s’est trempée, elle a acquis une riche expérience qui est utile à nous tous, les partis marxistes léninistes qui savons que sans direction claire et décidée du parti communiste, un processus révolutionnaire ne peut aboutir.

Alors, camarades, au nom de la Conférence Internationale de Partis et Organisations Marxistes-Léninistes (CIPOML), au nom des partis marxistes léninistes ici présents, nous vous disons : Nous sommes sûrs que ce congrès prendra les décisions justes pour faire avancer le processus révolutionnaire en Tunisie, pour faire avancer le parti, pour l’enraciner dans les masses.

Soyez sûrs, camarades, que nous sommes à vos côtés dans ce combat

Vive le Congrès du PCOT

Vive l’internationalisme prolétarien

23-Juillet 2011

Signé par les partis et organisations présents :

  • France : Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF)
  • Espagne : Parti Communiste d’Espagne Marxiste Léniniste (PCE-ML)
  • Danemark : Parti Communiste des Ouvriers du Danemark (APK)
  • Turquie : Parti Communiste Révolutionnaire de Turquie (TDKP)
  • Italie : Plate-forme Communiste d’Italie
  • Haute-Volta (Burkina Faso) : Parti Communiste Révolutionnaire Voltaïque (PCRV)
  • Iran : Parti du Travail d’Iran (TOUFAN)
  • Equateur : Parti Communiste Marxiste Léniniste d’Equateur (PCMLE)
  • Maroc : « La Voie Démocratique » du Maroc
  • Allemagne : Organisation pour la construction d’un Parti Communiste des Travailleurs d’Allemagne (Arbeit Zukunft)

De l'eau, du pain, des soins pour le peuple !

SPIP