PARTI COMMUNISTE REVOLUTIONNAIRE VOLTAIQUE

Le parti de l'action révolutionnaire

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !



Pensée brève

La force du mouvement national est fonction du degré de participation à ce mouvement des vastes couches de la nation, du prolétariat et de la paysannerie.

La révolution prolétarienne et le renégat KAUTSKY

Editions en langues étrangères. PEKIN 1970 - Page34

NON A L’INTERVENTION IMPERIALISTE EN LIBYE

11 juillet 2011 --- Par Comité de Coordination

Version imprimable de cet article Version imprimable
[ télécharger l'article au format PDF ]

La coalition réactionnaire de forces impérialistes qui attaque militairement la Libye, sous prétexte de défendre la population civile et en se réclamant d’une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, est une agression de plus contre les peuples, aujourd’hui la Libye, hier les Balkans, l’Irak, l’Afghanistan, brutalement agressés sous le même fallacieux prétexte. C’est une coalition de la France, de la Grande-Bretagne et des USA, avec la complicité active des gouvernements réactionnaires d’Italie, d’Espagne, du Danemark … et avec la complicité passive de la Russie et de la Chine, car les deux pays, en n’exerçant pas leur droit de veto, donnaient hypocritement leur approbation à l’agression. Cette coalition réactionnaire, donc, montre par les actes sa véritable nature. Son objectif n’est pas la sécurité de la population civile mais le pétrole et la position stratégique de la Libye, ainsi que de menacer la rébellion et les luttes révolutionnaires des peuples arabes. En approuvant l’agression contre la Libye, et en s’appuyant sur la résolution de l’ONU, l’impérialisme montre une fois de plus que la justesse des résolutions de l’ONU est son dernier souci ; ce qui l’intéresse, ce sont ses intérêts, comme le montre le fait qu’il a toujours opposé son veto aux résolutions, nombreuses, en faveur des peuples de Palestine et du Sahara. Les rebelles qui luttent contre Mouammar Kadhafi se rendront bientôt compte que leurs « protecteurs » n’en sont pas, mais qu’ils sont de cruels pilleurs et exploiteurs qui remplaceront Kadhafi, s’ils réussissent à le renverser, par un autre pion de l’impérialisme. Il faut rappeler que les composants de cette coalition, et les autres pays impérialistes et capitalistes, courtisaient Kadhafi il y a peu encore, comme ils le faisaient avec le satrape Ben Ali en Tunisie et avec le non moins réactionnaire Hosni Moubarak (membre de l’Internationale socialiste !!) en Egypte, tous les deux renversés par des révoltes populaires. Les révoltes qui secouent aujourd’hui le Maghreb et le Proche Orient (Maroc, Yémen, Bahreïn, Syrie, peut-être en Algérie …) mettent en péril les intérêts stratégiques des puissances impérialistes, ce qui entraine l’aiguisement de leurs propres contradictions. C’est le cas avec l’agression contre la Lybie, entre l’impérialisme français - avec à sa tête l’archi-réactionnaire Sarkozy – et l’impérialisme allemand, avec la tout aussi réactionnaire Merkel. Les profondes secousses dans cette partie du monde, menées par les peuples contre des régimes autoritaires, voire dictatoriaux, et contre les grandes injustices sociales, font vaciller les positions des puissances impérialistes et de leurs alliés. La Conférence Internationale de Partis et Organisations Marxiste-léninistes condamne énergiquement la brutale agression contre la Lybie. Nous sommes solidaires de la juste lutte de son peuple contre la réaction du gouvernement de Kadhafi , pour conquérir la démocratie, la liberté et sa propre dignité. Nous dénonçons également le double traitement qu’applique l’ONU, ainsi que la duplicité et l’hypocrisie de tous les pays qui ont un gouvernement prétendument démocratique qui, pour certains, appuient l’agression et pour d’autres, la taisent. Nous appelons à manifester par tous les moyens la solidarité avec le peuple libyen et les autres peuples en lutte.

Comité de coordination de la CIPOML

Mars 2011


De l'eau, du pain, des soins pour le peuple !

SPIP